pergola adossée

Opter pour la pergola : 10 avantages

5/5 - (1 vote)

La pergola est une petite extension extérieure de la maison. Elle ressemble un peu à la véranda, mais est bien plus pratique. Elle augmente la valeur du bien immobilier puisqu’elle permet d’avoir des mètres carrés supplémentaires affectés à différentes fins : salon de jardin, salle à manger extérieure, atelier, bibliothèque, pool house… À vous de voir à quoi elle va servir. Pour qu’elle remplisse parfaitement son rôle, il y a quelques critères à définir avant de la construire.

Quel type de pergola souhaitez-vous installer ?

Il existe différents types de pergolas qui s’adaptent en fonction de l’architecture des maisons et de la surface des jardins ou terrasses.

La pergola adossée

Lorsqu’on vit dans une région où le vent a tendance à faire des caprices, la pergola adossée est la meilleure option. Comme son nom l’indique, elle est adossée à un mur de la maison, normalement celui qui donne sur le jardin, et est ainsi abritée partiellement des courants d’air. Comme on peut le voir sur https://www.isotech-fermetures.fr/, il existe de nombreux modèles de pergolas adossées. Sa promiscuité avec la maison la rend pratique puisqu’elle devient un prolongement de la salle à manger ou du salon.

Il est possible de commander un modèle sur mesure, en fonction de vos envies et de l’espace disponible. Vous pouvez aussi acheter un modèle en kit si aucune contrainte majeure ne se présente. Un autre avantage non négligeable de la pergola accolée à la maison est qu’elle maintient la fraîcheur au sein de l’habitation durant les périodes de grosse chaleur et protège des rayons UV.

pergola adossée

La pergola autoportante

À l’opposé de la pergola adossée à la maison, on trouve le modèle autoportant. Contrairement à sa cousine, elle n’a nullement besoin d’un mur pour être érigée. Vous pouvez ainsi l’installer n’importe où dans le jardin. Il est possible d’opter pour une pergola fixe ou d’un modèle démontable. Ce modèle est plus intéressant si vous projetez, ultérieurement, d’installer une autre structure à l’emplacement choisi. Dans les deux cas (fixe ou démontable), il faut prévoir un sol parfaitement plat, avec une chape de béton, pour l’accueillir. Ces travaux augmentent légèrement la facture par rapport au modèle adossé.

Dans la plupart des cas, les pergolas autoportantes fixes sont fabriquées en aluminium, en bois ou en fer forgé. Les versions démontables sont quant à elles généralement pourvues d’un toit en tissu pour un démontage aisé.

La pergola bioclimatique

Ce modèle a la cote depuis quelques années. Il peut être autoportant ou accolé à la maison. Qu’est-ce qui le rend si spécial ? Au-dessus de la structure du toit, il est équipé de lames en aluminium orientables à 160°. Selon le temps qu’il fait, vous pouvez les commander pour :

  • laisser passer les rayons du soleil,
  • vous donner un peu d’ombre,
  • vous protéger et protéger le mobilier de la pluie ou de la neige,
  • vous abriter du vent.

En fonction de leur orientation, les lames peuvent être ouvertes ou fermées. Rassurez-vous, elles sont hermétiques pour vous donner un toit étanche sous lequel s’abriter des intempéries.

L’orientation des lames peut se faire via un interrupteur ou une télécommande. Il existe aussi des lames à fermeture automatique. Ces lames sont équipées de capteurs pluie, vent et gel.

Quel matériau choisir pour votre pergola ?

Différents matériaux peuvent être utilisés pour construire une pergola.

La pergola en fer forgé

La pergola en fer forgé offre comme principal avantage une longue durée de vie pouvant aller jusqu’à 15 ans. Ce matériau est robuste et apporte un style un peu vintage à la structure. Pour qu’il conserve sa beauté, il faut y appliquer de l’antirouille tous les 2 ans. Vu le poids du fer forgé, il est à adopter seulement lorsque le sol est robuste.

La pergola en aluminium

Sa durée de vie est encore meilleure puisqu’elle est illimitée. Ce matériau est aussi celui qui a la meilleure performance thermique. Malgré sa finesse, il ne nécessite pas beaucoup d’entretien et apporte une note de modernité au jardin. Son seul bémol : son coût élevé par rapport aux autres matériaux.

La pergola en bois

Comme le fer forgé, la durée de vie du bois peut atteindre les 15 ans, voire un peu plus s’il est bien entretenu. Il doit, effectivement, être traité tous les ans contre les insectes dévoreurs de bois et tous les 3 ans contre l’humidité. C’est un matériau très apprécié, car en plus d’apporter une touche naturelle au jardin, son coût reste à la portée de toutes les bourses.

La pergola en PVC

Son prix abordable séduit de plus en plus. C’est également un matériau qui ne nécessite pas de gros entretiens et qui apporte une touche de modernité au jardin. Son seul bémol est sa durée de vie limitée. Celle-ci avoisine les 5 ans.

pergola aluminium

Quel type de toit pour votre pergola ?

C’est également un critère à considérer. Parmi tous les modèles existants, on connaît déjà les lames bioclimatiques orientables. À part elles, voici les autres options qui s’offrent à vous :

  • la toile enroulable et rétractable,
  • le toit fixe en verre ou en polycarbonate par exemple,
  • le toit en lattes de bois,
  • le toit en bambous,
  • le toit en textile.

En fonction du toit choisi, vous pourrez aussi y faire pousser une plante grimpante pour la personnaliser et lui donner un côté plus nature.

Chaque type de toiture apporte un charme unique à la pergola. Alors que la toiture végétalisée renforce le côté naturel, le toit en textile apporte une touche bohème. Les lattes de bois restent un grand classique tandis que le verre et le polycarbonate apportent une note moderne.

Quel que soit votre choix, assurez-vous seulement d’avoir une hauteur sous plafond de 2m20. Cela vous permet d’avoir plus d’espace et de pouvoir installer tout type de mobilier dans la pergola. Évitez en revanche les toits trop hauts d’environ 3 mètres, car leur protection contre le vent, la pluie et la neige est limitée. En ce qui concerne la surface au sol, vous restez libre d’occuper autant de mètres carrés que nécessaire pour votre projet.

Enfin, puisqu’il s’agit d’une extension de la maison, notez qu’un permis de construire peut être nécessaire surtout pour les pergolas adossées de plus de 20 m².

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code