Jardinage la lune

Apprendre à jardiner avec la lune

Vous ne le saviez peut-être pas, mais la lune a un impact sur de multiples phénomènes dont les marées, la pousse des cheveux et le développement des végétaux. Les jardiniers d’autrefois observaient la lune avant de faire lever les semis, de mettre en terre les plantes, de récolter les fruits et les légumes. Aujourd’hui, le jardinage sous l’influence de la lune compte de plus en plus d’adeptes et semble apporter de bons résultats. Et si vous vous mettiez aussi ? Cette technique n’est pas si compliquée, il suffit de connaître et comprendre quelques principes pour réussir ses cultures.

Le jardinage avec la lune, ce n’est pas une superstition

Ceux qui ne sont pas dans le domaine du jardinage diront sûrement que jardiner en fonction de la lune n’est qu’une superstition. Pour vous convaincre, voyez les effets que le satellite terrestre a sur les océans. A lui seul, il fait les marées hautes et les marées basses, alors pourquoi n’aurait-elle pas non plus une influence sur les végétaux, notamment sur la circulation de la sève ? Remarquez également que la lune ne diffuse pas toujours la même quantité de lumière et ceci a bien un impact sur le mécanisme de la photosynthèse. On ne peut tout de même pas garantir qu’en suivant telle ou telle règle de cette technique, vous allez avoir une importante récolte. Le jardinage avec la lune n’est pas une science exacte. Cependant, on peut se référer aux expérimentations de nos ancêtres qui ont mené à quelques grands principes de ce mode de jardinage.

jardiner avec la lune
Sources : calendrier-lunaire.net

Principe n°1 : la lune montante ou descendante

Avant de comprendre son intérêt, il faut d’abord que vous définissiez si la lune est montante ou descendante. Ceci n’a rien à avoir avec les différentes formes qu’elle prend, mais plutôt de sa position dans le ciel. Remarquez qu’à certains jours, la lune est à une position plus haute et à d’autres, à une position plus basse. Pour le savoir alors, il faut que vous vous référiez à un élément comme un arbre, une toiture ou un clocher. Notez sur deux nuits de suite à deux heures d’intervalle la position de la lune par rapport à votre élément repère. Si sa position à J+1 est plus haute que celle à J, c’est qu’elle est montante, et si elle est plus basse, c’est qu’elle est descendante. Si tout ceci vous semble compliqué, consultez un calendrier lunaire.

Lorsqu’elle est en position montante, la lune s’arrange pour attirer la sève dans les parties hautes de la plante. C’est la bonne période pour faire les semis, faire les bouquets et récolter les fruits et les légumes qui ne sont pas sous terre. Lors de la position descendante, la sève est attirée vers le bas. C’est alors le bon moment pour planter, repiquer, travailler et enrichir la terre et récolter les légumes qui se trouvent sous terre comme les carottes et les navets.

Principe n°2 : La constellation actuelle de la lune

On parle bien ici des constellations du zodiaque et notez que dans cette technique du jardinage avec la lune, une constellation est associée à un élément de la plante. Lorsque la lune passe dans les constellations du Taureau, de la Vierge et du Capricorne, elle est plus favorable aux racines et aux éléments de la terre. Dans les constellations du Bélier, du Lion et du Sagittaire, elle aide les fruits et les graines. Lorsque la lune est dans les constellations du Gémeau, de la Balance et du Verseau, ses répercussions se focalisent plus sur les fleurs. Lors de son installation dans les constellations du Cancer, du Scorpion et du Poisson, elle donne un grand coup de pouce aux feuilles. Pour connaître les différents passages de la lune dans les constellations, vous devez voir le calendrier lunaire.

Pour entreprendre vos travaux de jardinage, il faudra aussi voir la météo et la position de la lune. Si vous devez semer des radis par exemple, choisissez un jour qui est soit dans la constellation Taureau, Vierge ou Capricorne et qui est dans la lune montante. Pour prendre soin de ses fleurs, il faut choisir un « jour fleur » et dans la lune montante. A ce stade, vous devez déjà comprendre à peu près comment jardiner avec la lune.

Principe n°3 : le respect des jours de repos

Le calendrier lunaire vous indiquera aussi les jours où la lune entre dans de grandes activités. C’est le cas lorsqu’elle est à son apogée ou à son périgée, lorsqu’elle passe les nœuds lunaires ou encore lorsqu’il y a une éclipse. Pendant ces jours-là, il est fortement recommandé de laisser les outils de jardinage et de laisser la nature se remettre tranquillement. Si vous forcez les choses, vous ne constaterez pas les effets immédiatement, mais ils apparaîtront quelques semaines plus tard.

Le calendrier lunaire 2020
Tout savoir sur le calendrier lunaire 2020
Sources : calendrier-lunaire.net

Principe n°4 : Avoir du bon sens

Il faut comprendre aussi que la lune ne fait pas des miracles. Pour avoir de bonnes récoltes, il faut maîtriser les bases du jardinage, comprendre les cycles des végétaux et être attentif à la météo. Ce sont les bagages que vous devez avoir avant d’entrer dans cette technique du jardinage avec la lune. Il faut se mettre en tête que la lune ne sera qu’un coup de pouce, mais vous devez faire le travail.

La lune, par exemple, ne pourra pas faire développer correctement vos plantes si elles se trouvent dans une terre trop pauvre ou trop acide. Si vous vous êtes trompé de jour pour mettre en terre vos jeunes plants ou pour faire le bouturage, la lune ne va pas non plus détruire vos végétaux. Cette technique de jardinage avec la lune est plus réservée aux plus consciencieux. Il faut planifier les travaux de jardinage en fonction de plusieurs éléments dont la position de la lune, la constellation dans laquelle elle se trouve et son niveau d’activité. Vous avez maintenant toutes les bases, alors on ne peut vous souhaiter que bon jardinage.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *