Sol pour la maison : quel type choisir

Sol pour la maison : quel type choisir ?

Posted by
(Last Updated On: 26 janvier 2018)
Rate this post

En matière de sol pour la maison, vous avez une large palette de choix. Entre l’intemporel parquet en bois à l’incontournable carrelage sans oublier les sols souples de type vinyle ou encore la moquette qui fait un retour en force, à vous de voir celui qui vous convient. Avant de vous décider, faisons un bref résumé de toutes les possibilités qui s’offrent à vous.

Choisir en fonction de la pièce

Certes, vous êtes plutôt pour un décor nature et chaleureux et votre choix se tournerait assurément vers le parquet en bois, mais ce type de sol convient-il à tous les usages ? Bien sûr, certains bois ont été traités contre l’humidité, mais lorsque la pièce est souvent humide, le choix le plus judicieux serait le carrelage. Cela est valable pour la salle de bain, les toilettes et la cuisine.

Une fois que ce choix a été décidé, il faut tenir compte du niveau de résistance requis pour chaque pièce. Dans la cuisine, le carrelage devrait par exemple être classé U3 ce qui le rend plus résistant à l’humidité et aux éventuelles chutes d’objets.

Et dans le cas où vous restez figé sur votre premier choix qu’est le bois, adoptez seulement un sol imitation bois sans forcément utiliser du bois ou optez pour un parquet massif en bois exotique.

tapis de sol en bois

Les différents types de sol et leurs avantages

En termes de sol pour la maison, on distingue :

  • Le parquet en bois : c’est un matériau noble qui coûte assez cher. Le rendu obtenu est très élégant et chaleureux. C’est le choix idéal pour le salon et les chambres à coucher. Sur le marché, vous pourrez choisir entre le parquet massif, fabriqué à partir d’une seule essence de bois et le parquet contrecollé qui se compose d’une partie intérieure en bouleau et d’un parement massif. Dans les deux cas, vous trouverez une large variété dont les différences reposent sur l’épaisseur de la partie massive. Pour le parquet massif, l’épaisseur des lames va de 14 à 20 mm tandis que pour le contrecollé, la partie massive va de 2, 5 à 4, 5 mm. Pour le faire perdurer dans le temps, il faut penser à le poncer tous les trois ou quatre ans et y réappliquer une nouvelle couche de vernis. Aussi, tous les deux ou trois ans, il faut le rehuiler afin d’éviter son encrassage
  • Le sol stratifié : ce sol est fabriqué à partir de poudre de bois qu’on a compressée. Il est recouvert, en surface, d’un décor qui peut imiter le bois, le béton, la pierre, les carreaux en ciment, … Les fabricants ont su lui donner un aspect très réel que ce soit visuellement, structurellement ou au niveau de la texture. En plus d’être bluffant et décoratif, il est très résistant pour un prix abordable. Comme avec le parquet en bois, il en existe diverses gammes en matière de qualité qui varient en fonction de l’épaisseur générale et de l’épaisseur de la couche d’usure. Pour camoufler la petite résonnance qu’il dégage, il faut appliquer une sous-couche au niveau du sol ou mieux encore, opter pour un modèle avec sous-couche intégrée
  • Le carrelage : c’est le sol classique et passe-partout. Depuis quelques années, la technologie a permis de l’améliorer et de le sublimer. Ainsi, il est désormais possible d’installer un carrelage à imitation bois, pierre ou marbre, cette dernière étant très appréciée. Pour remédier au côté froid de ce type de sol, on trouve facilement des modèles polis à la fois doux et mats. En matière de format, on privilégie, de nos jours, les grands formats de type 60 x 60 ou 90 x 90 cm. Les lames de 20 x 120 sont aussi très appréciées pour adopter un style parquet. Côté qualité, le mieux c’est d’opter pour le carrelage en grès cérame qui est très résistant au choc et dont la couleur perdure dans le temps

tapis d'entree absorbant pour fosses

  • Le sol en vinyle : l’entrée de gamme est vendue sous forme de rouleau, mais la meilleure qualité reste les modèles à clipser. Dans les deux cas, ce type de sol imite parfaitement bien le marbre, la pierre, le bois, … Il fait une bonne alternative au carrelage du fait de sa fabrication en PVC, un matériau résistant à l’eau. Il offre un excellent atout phonique et est facile à poser. Puisqu’il n’est épais que de 4 à 5 mm, il est possible de le poser directement sur l’ancien sol si celui-ci est bien lisse. Dans le cas contraire, l’application d’une petite épaisseur de sous-couche peut être nécessaire
  • La moquette : récemment, la moquette refait son entrée dans les sols tendances et pour cause : elle a connue de nombreuses améliorations techniques. La gamme est aussi plus diversifiée qu’autrefois et il est possible de trouver des modèles en fibres synthétiques ou en fibres naturelles. Parmi ses avantages, il est un bon isolant thermique et phonique. Et pour rassurer les esprits, sachez que les autres types de sols contiennent autant d’acariens que la moquette. Il suffit donc seulement d’un petit coup d’aspirateur pour la rendre aussi saine que les autres sols
  • Le linoléum : souvent confondu avec le vinyle de basse qualité, le linoléum est un sol écologique et souple. C’est un sol noble souvent fabriqué avec des matières naturelles comme le liège, la craie, l’huile de lin, … Il est très résistant au temps et aux taches. Il se distingue du vinyle par ses marbrures assez discrètes

En savoir plus sur les tapis de sol ici.

2 comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *