Vêtement de travail pour charpentier : comment choisir

Vêtement de travail pour charpentier : comment choisir ?

Posted by
(Mis à jour le: 11 juillet 2019)

Le port de tenues de travail adaptées aux exigences de son métier est garant de la productivité d’un ouvrier. Ces vêtements ne font pas que couvrir le travailleur, mais jouent un rôle capital en matière de sécurité et de confort au travail. Pour remplir cette mission, bien les choisir est important et pour ce faire, il faut tenir compte de divers critères dont le métier exercé.

Les vêtements de travail pour les ouvriers du BTP sont par exemple différents de ceux destinés aux charpentiers et pour cause, les risques auxquels ils sont exposés ne sont pas forcément les mêmes. Si vous êtes charpentier ou comptez dans votre équipe des charpentiers, voici quelques conseils pour faire le bon choix.

Les exigences du métier de charpentier

Vêtement de travail pour charpentier

Avant de choisir un bleu de travail, il est important de comprendre les exigences du métier de charpentier. Il faut alors retenir que ce professionnel :

  • travaille essentiellement en hauteur sur des plateformes qui ne sont pas toujours plates
  • doit adopter des postures pénibles impossibles à supprimer
  • est quotidiennement exposé aux piqûres d’insectes, aux abrasions, aux frottements, …
  • doit avoir, à portée de main, différents outils de travail

Il faut donc que les vêtements choisis répondent à chacune de ces impératifs.

Les caractéristiques générales des vêtements pour charpentier

Le vêtement charpentier doit :

  • être assez ample, sans gêner les mouvements :

Dans le cadre de leur métier, les charpentiers doivent se pencher, s’agenouiller, adopter des postures difficiles pour atteindre des zones difficiles à atteindre, … Pour leur permettre ces postures, ils ont besoin de vêtements amples qui ne les freinent pas dans leurs mouvements. Cela est valable que ce soit pour le haut ou pour le bas de la tenue de travail.

Attention toutefois, même s’ils doivent être amples, ils ne doivent pas gêner le travailleur. C’est pour cela que les pantalons pour charpentier doivent être pourvus d’une base rétrécie afin de prévenir les chutes et d’autres éventuelles gênes.
Et dans la même optique, il est important que les vêtements soit dans la bonne taille, car trop étroits, ils risquent de freiner les mouvements et trop amples, ils risquent d’engendrer des chutes et des maladresses.

  • être taillé dans des matières robustes :

La robustesse est l’une des qualités que les vêtements pour charpentier doivent arborer. Cela est valable pour tous les modèles que ce soit le pantalon, la veste, le gilet, …

La matière traditionnelle adoptée depuis des années pour ces tenues de travail est le velours épais. Ce dernier est effectivement :

  • très résistant aux frottements et aux abrasions
  • un peu élastique pour que le travailleur ait une marge de mouvement supplémentaire
  • léger pour que le charpentier, devant travailler en hauteur, ne soit pas alourdi ou encombré inutilement

Le modèle traditionnel rattaché au métier de charpentier est le pantalon largeot que l’on associe généralement avec le gilet du charpentier.

Découvrez aussi :

Les caractéristiques du pantalon largeot

pantalon largeot

Dès qu’on évoque le pantalon largeot, on se réfère tout de suite au charpentier. Ce vêtement a effectivement été conçu spécialement pour eux et leur conception remonte au 19e siècle et plus précisément à l’année 1896.

Il faut souligner que le charpentier est l’un des plus anciens ouvriers au monde. En effet, le travail du bois ne date pas d’hier, mais existe depuis la préhistoire. Il a toutefois fallu attendre la fin du 19e siècle pour qu’un vêtement de travail attitré leur soit attribué à savoir le pantalon largeot.

Comment ce pantalon est-il né ?

A partir du 19e siècle, les professionnels se sont penchés sur la nécessité de concevoir des tenues de travail spécifiques pour les métiers de force. Comme à l’époque, le pantalon « flottard » avait le vent en poupe, le pantalon destiné aux charpentiers adopte la tendance tout en misant sur le côté sécurisant du vêtement notamment la base rétrécie pour que les copeaux de bois de remontent pas au niveau des chevilles ou des jambes.

Rappelons que le pantalon largeot est aussi la tenue de travail traditionnelle pour les couvreurs, les menuisiers et les tailleurs de pierre. Pour donner une certaine identité à ce vêtement, il a été admis qu’il devait être de couleur noire pour les charpentiers, les couvreurs et les menuisiers et de couleur beige pour les tailleurs de pierre. De nos jours, le code couleur n’est plus aussi respecté, mais rien ne vous empêche de vous en tenir là-dessus.

A quoi ressemble le pantalon largeot ?

Le pantalon largeot est assez ample avec des bas rétrécis. Il est pourvu de :

  • une patte de serrage pour y accrocher le marteau
  • une poche au niveau de la cuisse droite pour y mettre la jauge, le mètre et le crayon
  • une poche gousset pour y mettre la craie, et éventuellement, la gousse d’ail indispensable aux charpentiers en cas de piqûre d’insectes
  • une poche pour des plaques genouillères

Comme les charpentiers doivent s’agenouiller régulièrement, parfois pendant une longue durée, leur pantalon de travail doit être équipé d’une poche au niveau des genoux au sein de laquelle on peut glisser une plaque spécifique. Certains modèles sont déjà pourvus de genouillères. Dans les deux cas, ce pantalon de travail doit répondre aux exigences de la norme EN 14404+A1 laquelle se focalise sur les équipements de protection des genoux.

En quoi est-il conçu ?

Taillé dans du velours robuste et rendu expressément raide grâce à un apprêt à la colle d’os au niveau de la face intérieure du velours, le pantalon largeot est très robuste sans pour autant être rigide.

Cette matière a été choisie pour renforcer sa résistance aux frottements et aux abrasions, mais comme elle garde un petit côté élastique, le travailleur reste libre de ses mouvements.

Comment entretenir son pantalon largeot ?

Le pantalon largeot est très facile à entretenir puisqu’il suffit de le battre et de le brosser pour le débarrasser des saletés. C’est un vêtement qui ne doit pas être lavé, car cela peut lui faire perdre sa raideur.

En tant qu’équipement de protection individuelle, son entretien revient généralement aux employeurs.

Le gilet du charpentier

gilet du charpentier

Le pantalon largeot est souvent associé à un gilet spécialement conçu pour les charpentiers. Taillé dans la même matière que le bas, ce gilet adopte une coupe cintrée pour ne pas gêner le travailler. Il doit également être porté fermé. Sa longueur s’arrête au niveau de la taille du travailleur pour que ce dernier puisse accéder facilement aux différents outils fixés au niveau de sa ceinture. Il est doté de deux poches en biais ainsi que de deux poches intérieures fermées par du velcro.

Par ailleurs, à part le gilet et le pantalon largeot, les charpentiers ont également droit à d’autres types de vêtements comme le t-shirt de travail ou la veste de travail. Et pour compléter la tenue, il ne faut pas oublier de choisir les bonnes chaussures adaptées à des plateformes de travail en hauteur.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *