La toiture froide : des notions de bases pour les propriétaires non-initiés

La toiture froide : des notions de bases pour les propriétaires non-initiés

Posted by
(Mis à jour le: 21 mai 2019)

La toiture est dite froide ou chaude dépendamment de la place du système d’isolation. La toiture froide est utilisée pour certains cas, étant donné sa composition spécifique et le fait qu’elle exige les compétences d’un couvreur professionnel pour être installé. Découvrez dans cet article l’essentiel à comprendre sur ce type de toiture.


Le système de la toiture froide


Ce type de toiture est destiné aux toits-terrasses. Le système d’isolation est installé sous le matériau de support d’étanchéité. Une toiture froide se distingue par l’espace entre cette plaque d’isolation et le support d’étanchéité, où il y a présence d’air ventilé.


La toiture froide était, il fut un temps, très prisée par les propriétaires. Mais récemment, elle a de moins en moins été recommandée par les couvreurs professionnels, et cela à cause d’un inconvénient technique. L’air extérieur pénètre dans le toit, dans l’espace entre le support d’étanchéité et l’isolant. La différence de température entre la plaque d’isolation et l’air qui pénètre va entraîner une condensation de l’air, une formation de vapeur d’eau. Celle-ci va bien sûr avoir un impact négatif sur l’étanchéité du toit : l’eau cumulée, même en petite quantité, endommage la couverture du toit et va le rendre moins perméable.

Découvrez aussi :


Comment installer une toiture froide ?

La toiture froide


La toiture froide est composée de plusieurs strates. La première est la dalle. C’est la partie de la plaque d’étanchéité qui est visible. En dessous vient le support d’étanchéité. Celui-ci sera posé au-dessus de la membrane d’isolation. Le matériau utilisé pour ce dernier est soit du verre de laine, soit du verre de roche. C’est entre ces deux couches que se créera le petit espace où la lame d’air circulera. Outre le plafond, une toiture froide est constituée d’un pare-vapeur, qui est installé sur la partie supérieure du plafond lui-même, du côté chaud de la plaque d’isolation. Par ailleurs, pour que cette installation de cette toiture froide soit bien reussie, il est préférable de faire appel à un professionnel comme ce couvreur expérimenté dans le 11.


Qu’est-ce qui distingue une toiture froide d’une toiture chaude ?


Une différence qui caractérise ces deux types de toits est la présence de la lame d’air ventilée. Comme expliqué précédemment concernant la toiture froide : le support d’étanchéité se trouvera installé en dessus de l’isolant. Ce qui génère la création d’une lame d’air ventilée.


À l’inverse, dans une toiture chaude, c’est la plaque d’isolation qui se trouve au-dessus du support d’étanchéité. Naturellement, elle est étanche et ne permet pas la création de ladite lame d’air entre isolant et plaque d’étanchéité.


Cependant, ce n’est pas l’existence ou l’inexistence d’une lame d’air ventilée qui distingue principalement l’une de l’autre. C’est plutôt la température : selon le type de toit, elle est propice ou non à la création de l’humidité à l’intérieur, tout comme à l’extérieur de toute la structure. C’est la raison pour laquelle les couvreurs professionnels vous recommanderont plus la toiture chaude au détriment de la froide. Cela va vous prévenir des problèmes de condensation dans un premier temps, mais aussi, cela va vous évitera l’apparition de moisissure sur votre toit. Certes, les deux types de toits sont esthétiquement similaires, soit dit en passant, et leur coût presque identique, mais mieux vaut se conformer aux conseils des professionnels.


Les points négatifs d’une toiture froide


Ce type de toiture, comme mentionné un peu plus haut, présent un problème de condensation de l’air présent dans la lame d’air entre l’isolant et la plaque d’étanchéité. Cela va à long terme détériorer le système d’isolation ; puis, entraîner la création de moisissures, de fissures. Cela va également ramollir les matériaux composant la toiture. À la longue, vous allez devoir procéder à une rénovation partielle, voire intégrale, de la toiture.


Mis à part cet inconvénient, la mise en place du pare-vapeur pose également problème. Son installation ne rend pas les travaux d’entretien plus facile, puisqu’il pourrait être touché, donc endommagé lors de ces travaux.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *