Ceinture lombaire : pourquoi en porter

Ceinture lombaire : pourquoi en porter ?

Posted by
(Mis à jour le: 22 août 2019)

Dans la majorité des cas, les lombalgies et hernies discales sont d’origine professionnelle. Des maux de plus en plus courants qui coûtent plus d’un milliard d’euro à l’assurance maladie chaque année sans compter les frais médicaux et frais générés par les arrêts maladies qui restent à la charge des entreprises. Face à ce coût énorme, la prévention prend tout son sens et pour ce faire, le port de ceinture lombaire est une solution efficace.

Ceinture lombaire : c’est quoi ?

La ceinture de soutien lombaire est un équipement de protection individuelle qui sert à prévenir les maux de dos ainsi que les troubles musculo-squelettiques. Elle a pour rôle de soutenir le dos en gardant les vertèbres lombaires bien droites.

Il est important de souligner que le dos est un élément essentiel du corps. Alors que la colonne vertébrale garantit le mouvement des différentes parties du corps, les cervicales servent de soutien à la tête, le rachis lombaire soutient la partie haute du corps et les vertèbres dorsales animent les bras et les épaules. Une douleur à son niveau ne peut donc qu’être handicapant d’où la nécessité de l’éviter autant que possible.

Grâce à cette ceinture de soutien, véritable accessoire orthopédique, toutes les parties du dos sont ménagées et principalement les lombaires au niveau desquelles la douleur survient le plus souvent.

En savoir plus sur les différents modèles de ceinture de soutien lombaire ici

Ceinture lombaire : comment agit-elle ?

Le fonctionnement de la ceinture lombaire repose sur différents mécanismes :

  • elle joue un rôle « tuteur » puisque son port évite la réalisation de postures extrêmes et pénibles pour le dos en limitant l’amplitude des mouvements. Même si elle est un rappel de posture efficace, elle n’empêche aucunement la réalisation de certains mouvements relatifs au travail.
  • elle rééquilibre la pression et la charge que subissent les disques intervertébraux et augmentant la pression intra-abdominale. Quand le travailleur doit porter des charges lourdes, la ceinture va solidariser les muscles abdominaux et la colonne vertébrale. Cela signifie qu’ils vont se soutenir mutuellement et supporter le poids porté ensemble. Grâce à cette répartition de la charge, la douleur lombaire ne risque pas de s’installer ou en sera atténuée si est déjà présente.
  • elle renforce les muscles abdominaux et habitue la colonne vertébrale à adopter une posture droite. Cela va prévenir les douleurs dorsales.

Le port de la ceinture dorsale ne doit pas être fait en permanence. D’ailleurs, en tant qu’équipement orthopédique, elle est généralement prescrite à titre temporaire le temps que la douleur disparaisse. Toutefois, elle peut également servir d’équipement de prévention et c’est pour cela que la majorité des entreprises imposent son port à tous leurs manutentionnaires. Pour autant, ne les portez que durant les heures de travail, car une trop longue immobilisation du dos peut engendrer une décalcification des os.

Par ailleurs, afin d’en tirer le maximum de soutien, il convient de la porter correctement. La ceinture lombaire doit être portée à hauteur de l’ombilic et se ferme sur le devant par le biais de deux systèmes : le velcro et les sangles. Au niveau de la partie dorsale, on retrouve deux baleines centrales et la colonne vertébrale doit se situer entre elles pour un meilleur maintien.

Ceinture lombaire : quand en porter ?

Ceinture lombaire

La ceinture lombaire peut être portée :

  • à titre préventif :

Les travailleurs doivent en porter dès lors que leurs activités augmentent les risques de douleurs lombaires : position assisse de longue durée, port de charges lourdes, une posture penchée prolongée, …

Même si elle peut être portée en guise de prévention, il ne faut pas que son port devienne systématique. D’ailleurs, il existe différentes astuces pour prévenir les maux de dos comme garder le dos bien droit surtout en position assise, plier les jambes pour atteindre une zone de travail assez basse ou pour soulever une charge lourde au lieu de voûter le dos, renforcer les muscles dorsaux et abdominaux avec des exercices de musculation ainsi que la natation, …

Par ailleurs, les femmes enceintes peuvent également porter ce type de ceinture pour éviter l’apparition de douleurs lombaires ou pour atténuer les douleurs lombaires déjà ressenties. En effet, à partir d’un certain stade de la grossesse, le centre de gravité du corps sera déplacé vers l’avant au niveau de l’utérus ce qui fait que la colonne vertébrale et les vertèbres seront particulièrement sollicités. Dans leur cas, il faudra veiller à bien porter l’équipement pour ne pas comprimer le ventre.

  • à titre curatif :

En cas de lombalgie, de hernie discale ou toute autre forme de douleur au niveau du dos, le port de la ceinture lombaire va permettre de soulager votre dos.

A ce stade-ci, l’accessoire va soutenir la colonne vertébrale et la maintenir droite. Il est efficace même en cas de douleur aiguë.

  • à titre post-curatif :

Même lorsque la douleur n’est plus aussi intense qu’avant, il convient de continuer à porter la ceinture pendant un certain temps en guise de phase rééducative.

Grâce à elle, les efforts musculaires seront mieux maîtrisés et la personne réapprendra à adopter les bons gestes et les bons mouvements à faire pour travailler sans risque. Pendant un certain temps, cet équipement l’aidera à ménager son dos et au fil du temps, quand elle sera entièrement rétablie, elle pourra la retirer tout en maintenant les bonnes astuces.

Ceinture lombaire : comment bien choisir ?

Pour que cet EPI se montre efficace, il faut choisir le modèle adapté à chaque situation et à chaque travailleur. Différents critères doivent être retenus :

  • L’intensité du travail ou des activités :

La ceinture dédiée à un manutentionnaire ne sera pas la même que celle adaptée à un travailleur assis toute la journée. Sur ce point, il faut distinguer :

  • les activités modérées : le travail s’effectue essentiellement en position assise
  • les activités importantes : le travail implique de nombreux mouvements sollicitant le dos
  • les activités mixtes : le travailleur allie position assise et mouvements du corps
  • La morphologie de chaque travailleur :

Avant d’acheter des ceintures lombaires, l’employeur doit s’informer sur la morphologie de chaque travailleur. Concernant ce critère, on distingue deux types de ceintures différents en fonction de leur hauteur :

  • les modèles de 21 cm de hauteur adaptés aux personnes de moins d’1, 60 m
  • les modèles de 26 cm de hauteur adaptés aux personnes de plus d’1, 60 m

Sur ce même point, on distinguera également :

  • la morphologie classique : taille normale d’une personne
  • la morphologie atypique : personne avec un embonpoint, des hanches larges, …
  • les femmes enceintes : les modèles dédiés aux femmes enceintes ont spécialement été conçus pour ne pas comprimer leur ventre
  • La fréquence du mal de dos :

Chez certaines personnes, le mal de dos est juste passager tandis que chez d’autres, il est permanent. Pour les premières, on recommande des modèles à port intermittent quand les douleurs apparaissent ou à titre préventif tandis que pour les secondes, un modèle porté à même la peau est plus adapté pour ne ressentir aucune gêne.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *