Comment choisir un escalier d’occasion ?

Comment choisir un escalier d’occasion ?

Evaluer cet article

Si les techniciens ne définissent un escalier que comme une succession de degrés permettant de passer d’un niveau à un autre, il représente aussi un élément esthétique important pour la décoration d’une pièce. Il doit procurer confort, fonctionnalité et beauté. Pour choisir le vôtre, les points à voir sont la forme, les dimensions et le matériau. Pour vous aider, nous dédions cet article à tout ce qu’il faut savoir sur le choix d’un escalier d’occasion.

Quelle forme d’escalier choisir ?

Quelle forme d’escalier choisir ?

L’aménagement d’un escalier doit être réfléchi. Pour déterminer la forme idéale, vous devez tenir compte de plusieurs critères. D’abord, analysez la taille de l’espace où vous souhaitez l’installer. Est-il assez spacieux ou plutôt exigu ? Permet-il une installation en longueur ou est-il préférable d’opter pour l’économie de l’espace ?

Ensuite, déterminez la fonctionnalité de l’escalier. Devra-t-il être assez large pour permettre l’accès de grands meubles ? Ou ne servira-t-il que pour des déplacements humains ?

Enfin, vous tenez compte de vos goûts. Bien qu’il soit désormais possible de trouver des escaliers à forme irrégulière, voire commander un modèle sur mesure, il existe cinq principaux types d’escaliers.

L’escalier droit classique

Comme il est droit, il nécessite un espace en longueur. En effet, si vous l’aménagez dans un endroit assez étroit, il vous donnera l’impression d’aspirer toute la surface. De plus, lorsque la distance qu’elle doit occuper est trop petite, la pente devient trop raide.

Avec ce modèle, vous pouvez créer un nouvel espace sous l’escalier. Vous pourrez y aménager une bibliothèque encastrée, installer une étagère pour accueillir une télé, voire même agencer un petit bureau ou une salle de jeu discrète. Et pour l’escalier proprement dit, il offre un confort pour tous types de déplacement.

L’escalier à 1 /4 tournant

Ce type d’escalier ressemble légèrement à l’escalier droit. Seulement, contrairement à ce dernier, il présente un tournant à 1 /4 de l’escalier, en haut ou en bas.

Il peut être aménagé dans les espaces assez étroits. Comme le tournant s’installe contre le mur, on dispose de plus de longueur utilisable. La pente sera ainsi moins raide. Dans le cas des escaliers droits, un espace minimum de 1 m par rapport au mur doit être dédié au palier, ce qui rend inévitable la raideur de la pente pour les petits espaces.

L’escalier à 2/4 tournant

Pour cette forme, le tournant se présente aux 2/4 et donc au milieu de l’escalier. Ce modèle est une alternative intéressante pour les pièces exiguës, car il économise l’espace. Alors que l’escalier droit s’étale sur une longueur de 5m,  l’escalier à 2/4 tournant n’en utilise que 2,5m.

Il réduit l’emprise sur la longueur en jouant sur la profondeur. Il nécessite une surface de trémie largement supérieure à celle des autres modèles. La trémie d’escalier est une découpe faite sur un plafond pour permettre l’aménagement d’un escalier.

L’escalier hélicoïdal

Il est surtout convoité pour son design. De plus, comme il est en forme d’hélice, l’escalier hélicoïdal est moins encombrant. Il s’agit de la solution parfaite pour les petits espaces. Par contre, si vous songez à l’utiliser pour le déplacement de grands meubles, rayez-le de votre liste.

L’escalier escamotable

Généralement, il ne s’utilise que pour lier des pièces pas très fréquentées comme le grenier. Bien qu’il présente un gain d’espace considérable, l’escalier escamotable n’est pas pratique pour les usages quotidiens.

Comment définir les dimensions idéales pour votre escalier ?

Comment définir les dimensions idéales pour votre escalier ?

Sur les sites de vente, les détails sur les dimensions des escaliers d’occasions paraissent souvent flous et incompréhensibles. On peine parfois à faire la différence et à choisir lequel nous convient. Pour définir quelles dimensions choisir, nous vous délivrons quelques informations à savoir :

  • Pour choisir les mesures convenables, vous devez penser au confort des déplacements quotidiens. Bien qu’on rêve tous de vastes escaliers comme ceux des grands hôtels, il faut que les dimensions soient proportionnelles aux usagers de la maison. Pour les maisons individuelles, l’emmarchement doit être de 80 cm Quant aux villas, il doit mesurer au moins 1 m. Si vous avez une famille nombreuse, privilégiez un emmarchement de 140 cm qui permet un passage pour deux personnes.
  • Mais qu’en est-il des dimensions des marches? Pour les escaliers d’étages, la hauteur doit être de 16,5 à 17,5 cm et le giron entre 27 à 30 cm. Pour les escaliers de cave, optez pour une hauteur de 17,5 à 19 cm et un giron de 25 à 28 cm. Pour apporter plus de confort aux personnes âgés, choisissez des marches à plus faible hauteur.
  • Si vous voulez vous mettre dans la peau d’un technicien et vérifier si les marches d’un escalier sont réglementaires, utilisez la relation de Blondel : Giron + 2 Hauteur = 60 à 64 cm.

Découvrez aussi les normes pour la circulation verticale dans les ERP

Quel matériau choisir ?

Quel matériau choisir ?

Le choix du matériau dépend de vos goûts et de l’ambiance que vous souhaitez procurer à la pièce. En visitant les sites, prêtez attention à l’état des escaliers, peu importe leur matériau, afin d’éviter tout risque d’accident ou d’écroulement.

Escalier en bois

Le bois est connu pour son aspect chaleureux et convivial. C’est un matériau un peu passe-partout, il s’adapte à tout style de maison. Par son aspect rustique, le bois se fond parfaitement dans l’atmosphère champêtre d’une habitation traditionnelle. Il s’adapte aussi bien à la modernité des maisons contemporaines qu’à la simplicité des pièces scandinaves et nordiques.

Avec le temps, le bois a tendance à craquer. Veillez donc à choisir les types de bois résistants comme le chêne, le hêtre ou le tauari.

Notez seulement que les escaliers en bois nécessitent plus d’entretien.

Escalier en métal

Le métal est le matériau idéal pour se camoufler dans l’univers industriel ou contemporain de la pièce. Son absence de contremarche donne un semblant de gain d’espace, vu qu’on a l’impression qu’il ne prend pas beaucoup de places. De plus, cela permet à la lumière de passer à travers les marches et d’illuminer encore plus la pièce. Optez pour des escaliers en acier, en aluminium ou en inox.

Escalier en verre

Le verre apporte une touche féérique à votre intérieur. Les escaliers en verre doivent, néanmoins, demander beaucoup de prudence. Sa transparence expose facilement les fissurations et les taches, ce qui n’est pas très esthétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code