Véranda : comment faire le bon choix ?

Véranda : comment faire le bon choix ?

L’aménagement d’une véranda est une idée ingénieuse pour gagner quelques m² supplémentaires sans avoir à ouvrir un gros chantier. De plus, la véranda peut aujourd’hui accueillir toutes sortes de pièce allant du salon à la salle à manger en passant par la cuisine, voire même une chambre. Il faudra seulement veiller à bien la choisir afin que cette nouvelle pièce réponde à vos besoins.

Les matériaux pour la construction de la véranda

De nombreux matériaux peuvent aujourd’hui être utilisés pour bâtir la structure d’une véranda. Chacun d’eux a ses avantages et ses inconvénients donc vous restez libre de choisir celui qu’il vous faut. Parmi les options actuellement proposées sur le marché, on peut citer :

  • PVC:

Ce matériau est idéal lorsqu’on a un budget limité et lorsque l’extension à aménager reste dans des dimensions moyennes, voire petites. Le PVC est connu pour sa capacité isolante et son étanchéité. Il ne requiert, en outre, que très peu d’entretien.

Lire aussi – Agrandir sa demeure : les aides disponibles

  • Bois:

C’est le matériau noble par excellence lorsqu’on souhaite aménager une véranda. De plus, ce matériau se marie parfaitement avec tous les styles d’habitation et on peut facilement aménager une grande véranda en bois. Il faudra seulement choisir la bonne essence, car le bois utilisé doit être imputrescible comme le teck. Autre avantage du bois c’est qu’il est un bon isolant. Et si on en prend bien soin, il reste durable dans le temps. Contrairement au PVC, il nécessite effectivement un entretien régulier à raison d’une nouvelle couche de peinture, de vernis ou de lasure tous les deux-trois ans.

Lire aussi – Construire en bois pour une maison écologique

  • Aluminium :

C’est le matériau le plus utilisé pour la construction de vérandas en France. Pour causes : il est solide, il ne nécessite pas beaucoup d’entretien, il est inoxydable, il résiste bien aux intempéries et il se décline sous toutes les couleurs. Et à toutes ces vertus, on ajoute son prix abordable.

  • Fer forgé:

Les amateurs d’art et de véranda traditionnelle opteront pour le fer forgé. Ce matériau sait se montrer très artistique et procure au nouvel espace un cachet élégant et unique. Son utilisation reste toutefois limitée en France, car le fer forgé a tendance à s’oxyder facilement. Néanmoins, il reste possible de garder son aspect intact en y appliquant de la peinture polyester. Ce produit le protège aussi bien contre la corrosion que contre la rouille. Une nouvelle couche est à appliquer au moindre signe d’imperfection.

Le type de vitrage à utiliser pour la véranda

Le type de vitrage à utiliser pour la véranda

La véranda est une pièce couverte, mais vitrée. Lorsqu’on souhaite en ériger une, il faut donc penser au type de vitrage qu’on va utiliser. On en distingue deux types principaux à savoir :

  • Le vitrage en verre:

L’avantage avec le verre c’est qu’on trouve du simple vitrage, du double vitrage et du triple vitrage. Les deux vitres peuvent être séparées par un vide ou par du gaz. Plus on a de vitres, plus le vitrage est isolant, mais plus le prix grimpera aussi. Dans tous les cas, le verre offre une bonne luminosité à la pièce tout en faisant entrer le soleil à flot.

  • Le vitrage en polycarbonate:

Le vitrage en polycarbonate peut prendre deux formes : le polycarbonate ondulé que l’on utilise surtout pour la toiture de la véranda et le polycarbonate alvéolaire que l’on utilise pour les parois murales vitrées.

Pour choisir entre les deux, renseignez-vous sur la résistance aux chocs, sur la condensation, sur les qualités thermiques et sur la protection solaire de ces types de vitrages. Il faut également tenir compte du prix qui augmente au fur et à mesure que la véranda s’agrandit.

Le type d’implantation

Lorsque l’aménagement de la véranda est ultérieur à la construction du bâtiment principal, trois types d’implantation sont possibles :

  • La véranda encastrée: le nouvel espace s’appuie sur trois côtés de la maison
  • La véranda en appui: elle s’appuie sur deux murs existants de la maison
  • La véranda en épi: elle s’appuie sur une seule façade de la maison principale

Le point sur l’isolation

Puisque la véranda doit être une pièce à vivre supplémentaire, il est important de penser à son isolation. Pour ce faire, divers critères doivent être pris en compte tels que :

  • Le matériau utilisé pour la structure :

Puisque divers matériaux peuvent être utilisés, il ne faut pas omettre de s’intéresser à la capacité thermique de chacun d’eux.

Le bois est un excellent isolant thermique, mais il faut faire attention à sa qualité et au traitement qu’il a subi. Il est conseillé d’opter pour du bois ayant subi un traitement industriel, car ce modèle a des qualités d’isolation supérieures sans compter qu’il est durable dans le temps.

L’aluminium a des capacités isolantes très limitées, mais il existe des modèles plus performants. C’est notamment le cas de ceux qui sont dotés d’une structure à double rupture de pont thermique grâce à un système de barretage. Il faut aussi opter pour des matériaux labellisés puisque le label est gage de qualité et de performance.

Le fer forgé et le PVC, quant à eux, n’offrent qu’un niveau d’isolation sommaire. Il faut donc bien se renseigner là-dessus et au moins, vous assurer qu’avec ces structures-là, vous avez au moins du triple vitrage.

  • Le type de vitrage :

Le double et le triple vitrage sont aujourd’hui les plus isolants en termes de vitrage pour la véranda. La majorité des artisans préfèrent travailler avec du double vitrage, mais le choix va dépendre de l’emplacement de la véranda et de son orientation.

  • L’emplacement de la véranda :

Lorsqu’on a le choix, il est conseillé de bien choisir l’emplacement de sa véranda. Pour une maison située dans le sud de la France, on placera, par exemple, la véranda à un endroit peu ensoleillé, de préférence à une exposition est/sud-est. Cela va vous faire économiser sur la climatisation durant l’été. Dans le Nord et l’ouest de la France, on choisira un emplacement très ensoleillé pour réduire le chauffage en hiver. On préfèrera alors une exposition sud/sud-ouest.

Le seul bémol c’est qu’on n’a pas toujours le choix en termes d’emplacement puisqu’on doit se contenter de la surface disponible. Dans tous les cas, il ne faut pas omettre ce détail important.

  • La toiture :

La toiture, même au niveau de la véranda, est le principal responsable de déperdition de chaleur. Il faut donc veiller à ce qu’elle soit bien isolée tant du bruit que de la chaleur ou du froid. La toiture doit veiller à la fois sur le confort thermique qu’acoustique, car il ne serait pas agréable de ne plus s’entendre lorsque la pluie va tomber.

  • Le sol :

Il est également important de bien travailler le sol de la véranda pour qu’il ne soit pas un trou thermique.

La surface à aménager

On pense souvent qu’une véranda se doit d’être petite, mais confortable. Pour le côté confortable, on est bien d’accord, mais pour ce qui est de sa dimension, on peut voir plus grand. En effet, on peut aller au-delà de 40 m², mais attention, il faudra, dans ce cas-là, faire une demande de permis de construire. Il en va de même si la surface de la véranda va entraîner la surface totale de la maison à plus de 170 m². En-deçà de 40 m², et de 170 m² pour la maison, il suffit seulement de faire une déclaration de travaux.

Mais que ce soit pour une véranda de 10, 20 … m², il est important de vous renseigner auprès de la mairie pour voir si le projet est réalisable sur le terrain qu’il vous reste. Le terrain a beau vous appartenir, des conditions spéciales peuvent y être en vigueur d’où l’importance de connaître les règles d’urbanisme.

Lire aussi – Taxe habitation, taxe foncière : quels impacts ?

Le budget à allouer au projet

Ce point dépend de tout-un-chacun. Avant de vous décider, il est néanmoins conseillé de demander plusieurs devis et d’en faire la comparaison pour trouver la meilleure offre. Même si le prix peut rebuter, il ne faut pas en faire le seul critère de décision. Retenez que la véranda doit être une pièce agréable donc quitte à la faire construire, mieux vaut s’y prendre dans les règles. De plus, une jolie véranda augmentera forcément la valeur de votre maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code