Comment purger mes radiateurs ?

La purge du chauffage central : comment s’y prendre ?

Lorsque les radiateurs commencent à siffler ou à émettre des gargouillements, c’est le signe qu’il est temps de les purger. En fait, la purge doit être faite, au moins une fois par an. Elle garantit le bon fonctionnement des appareils et une plus longue durée de vie. Comment faut-il s’y prendre pour exécuter cette tâche soi-même ?

Quand purger le radiateur ?

Même si aucun bruit suspect ne survient, il est recommandé de purger son système de chauffage central, au moins une fois par an. Cela permet d’en prolonger la durée de vie et d’optimiser le confort thermique à la maison. Idéalement, on effectuera cette tâche avant la saison hivernale de sorte à ce que le chauffage soit bien au point une fois le grand froid installé. Planifiez donc une purge dès le début de l’automne.

En cas de sifflement ou d’un chauffage peu performant, il faut effectuer la purge au plus vite sans attendre le début de l’hiver. Dans le cas où des bruits suspects surviennent, vous savez d’emblée qu’une purge est nécessaire. Toutefois, les sifflements ne sont pas systématiques. A la place, on ressent une baisse de chaleur à la maison sans qu’on ait touché aux radiateurs. En cas de doute, touchez la surface du radiateur. Si vous sentez que la température n’est pas la même partout, partie haute plus froide que le bas par exemple, c’est qu’il y a un réel besoin de purger le système.

Purger vos radiateurs vous-même ?
Les étapes à suivre pour purger le radiateur vous-même

Quelles sont les étapes à suivre ?

Il est possible de faire la purge soi-même, mais si vous avez des doutes, faites appel à un professionnel. Les différentes étapes sont assez simples à savoir :

  • Munissez-vous de quelques équipements à savoir : une pince ou un tournevis ou une clé de purge, un chiffon et un grand récipient.
  • Eteignez la chaudière et attendez que les radiateurs soient froids. Vous pouvez mettre le système sur position été ou vacances pour être sûr qu’il ne se remette pas en marche inopinément. La purge ne doit se faire que lorsque les radiateurs seront bien froids au risque de voir jaillir de l’eau bouillante et brûlante.
  • Descendez auprès du radiateur situé le plus près de la chaudière. C’est celui-là qui doit être purgé en premier puis vous monterez petit à petit aux étages supérieurs jusqu’à atteindre le radiateur le plus éloigné du système central. Tâchez de bien maintenir cet ordre, car si vous commencez par le radiateur le plus éloigné, ce dernier aspirera l’air accumulé dans les autres radiateurs dès que la pompe de circulation sera mise en marche. Au final, les gargouillements et la baisse de performance seront à nouveau là.
  • Ouvrez la vanne thermostatique à fond si votre radiateur en est équipé.
  • Repérez la vis de purge ou purgeur afin de déterminer le bon outil à utiliser. Généralement, elle est placée en haut, sur le côté où se situent les tuyaux du radiateur. Avant de passer à l’action, placez le chiffon et le récipient au sol, sous la vis de purge. Par sécurité, armez-vous d’une paire de gants anti-chaleur.
  • Desserrez doucement la vis. Si celle-ci a la forme d’un bouton à tête creuse de forme hexagonale, il faut l’ouvrir avec une clé de purge spéciale. Et si elle prend la forme d’une molette, il suffit de la tourner avec une pince à bec ou multiprise.
  • Attendez que l’air accumulé sorte. Au fur et à mesure que vous desserrerez la vis, vous entendrez un sifflement. Cela signifie que l’air à l’origine du dysfonctionnement est en train de sortir. Lorsque le bruit commencera à s’éteindre doucement, de l’eau va commencer à sortir du purgeur. Placez bien le récipient sous ce filet d’eau. Une fois le filet d’eau devenu régulier et clair, refermez la vis, car la purge est terminée. Il faut noter que l’eau qui s’écoule peut être brunâtre, un peu comme une eau boueuse. Cela est normal, mais il faudra prévoir un désembouage avant de remettre la chaudière en marche.
  • Resserrez la vis sans trop la forcer. Cela devrait faire cesser l’écoulement de l’eau. Si ce n’est pas le cas, alors il faut remplacer la vis de purge. Une goutte d’eau qui continue de perler ne justifie pas un remplacement du purgeur. Par contre, un écoulement d’eau en continu est une raison valable.
  • Passez aux autres radiateurs en respectant l’ordre établi. On va toujours du radiateur le plus proche vers le radiateur le plus loin.
  • Rétablissez la pression de la chaudière : durant la purge, vous avez fait baisser la pression au sein du circuit de chauffage. Il faut la remettre au bon niveau et pour cela, vous devez rajouter de l’eau dans le système. Retournez alors auprès de la chaudière et cherchez le robinet de remplissage. Celui-ci se situe généralement dessous. Ouvrez le robinet doucement et gardez l’œil sur le manomètre de la chaudière. Fermez le robinet dès que la pression idéale est atteinte. Celle-ci varie d’un circuit de chauffage à un autre, mais en règle générale, la pression doit se situer entre 1 à 1,5 bar pour une maison de plain-pied et entre 1,8 à 2 bars pour une maison à étage.
  • Rallumez la chaudière et désactivez le mode estival pour remettre les radiateurs en route. Patientez quelques minutes pour voir si la température de chauffe est homogène. Vérifiez également la température de la surface des radiateurs et assurez-vous qu’ils n’émettent plus de bruit suspect.

Qu’est-ce que le désembouage ?

Désembouage chauffage
Désembouage : L’entretien de votre chauffage.

Le désembouage consiste à nettoyer le circuit du chauffage central de sorte à éliminer la boue qui s’y est accumulée. Ici, la boue désigne des saletés issues de :

  • La corrosion de certaines pièces du système : le dioxygène présent dans l’eau peut effectivement oxyder les éléments en métal du circuit ce qui va produire des oxydes ferreux. Ces derniers peuvent endommager l’installation et générer un mal-fonctionnement.
  • L’entartrage : au fil des ans, le calcaire que l’eau transporte va s’accumuler dans les canalisations. Ces dépôts vont réduire le diamètre des tuyaux et engendrer une baisse de performance de la diffusion de chaleur.
  • Les micro-organismes : il s’agit de bactéries qui se développent dans les circuits à basse température non nettoyés depuis longtemps. Au fil du temps, ils vont boucher les conduits.

Le désembouage a pour objectif de supprimer ces bouchons qui font baisser la performance des radiateurs et les détériorent. Pour ce faire, il faut injecter un produit désembouant dans le réseau puis rincer le radiateur à l’eau claire.

La tâche peut se faire grâce à une machine qui envoie de l’eau sous pression dans le système. A défaut de machine, vous pouvez simplement injecter le désembouant dans le circuit et le laissez agir pendant 24 à 48 heures. Le produit va mettre les particules en suspension donc une fois le délai écoulé, il ne reste plus qu’à faire une vidange puis de rincer le radiateur à l’eau claire. Il faut souligner que chaque fois que vous remplissez l’installation, un inhibiteur de corrosion doit être injecté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *