Electricité à la maison : ce qu’il faut savoir

Electricité à la maison : ce qu’il faut savoir

4.5/5 - (2 votes)

Un interrupteur qui ne fonctionne plus, un fil dénudé, une ampoule brûlée … ce genre de problèmes électriques est courant à la maison. Pour les résoudre, la majorité d’entre nous fait appel à un électricien professionnel alors que d’autres préfèrent se débrouiller seuls. Si vous faites partie de la seconde catégorie, retenez d’abord quelques notions de base sur l’électricité à la maison.

Comprendre ce qu’est un circuit électrique

Comprendre ce qu’est un circuit électrique

Avant de réparer un élément du circuit électrique, il faut d’abord savoir de quoi il retourne. Défini simplement, le circuit électrique regroupe tous les éléments électriques tels que les interrupteurs, les fils, les éclairages, les prises, le compteur … ainsi que tous les éléments électroniques tels que les appareils électroménagers et le matériel informatique que vous utilisez. En somme, il se réfère à tout ce qui fonctionne grâce au courant électrique.

Pour rappel, le courant électrique circule dans les fils et les câbles électriques. Il se présente sous forme d’électrons libres qui va d’atome en atome. Pour le définir, quelques paramètres doivent être reconnus à savoir :

  • Le Volt (V) : il désigne la force électromotrice nécessaire pour pousser les électrons libres d’un ampère à se déplacer à travers un conducteur avec une résistance d’un ohm. On parle aussi de tension électrique.
  • L’Ampère (A) : il se réfère à l’intensité du courant électrique c’est-à-dire à la quantité ou le débit d’électricité pouvant être envoyée à travers un conducteur.
  • Le Watt (W) : il se réfère à la puissance électrique c’est-à-dire à la quantité d’énergie qui passe d’un système à un autre.
  • L’Ohm : il définit l’unité de résistance d’un conducteur. Cette résistance est fonction de la taille, du matériau et de la température du conducteur.

Il ne reste plus ensuite qu’à appliquer la loi d’Ohm dont la formule est la suivante :

La puissance en Watt = Tension en Volt x Intensité en Ampères

Un autre paramètre est également à distinguer. Il s’agit du Hertz qui définit la fréquence du courant.

Découvrez des astuces pour réduire sa consommation électrique

Les éléments composants le circuit électrique à la maison

Les éléments composants le circuit électrique à la maison

Lorsqu’une panne d’ordre électrique survient, il ne faut pas se ruer directement sur l’élément défaillant. Il faut d’abord voir et suivre le schéma électrique pour comprendre où est la source du courant et éventuellement, la désactiver avant toute réparation pour éviter les accidents. Retenez bien qu’il ne faut pas plaisanter avec l’électricité, car elle peut générer des accidents graves, voire la mort. Il est d’ailleurs conseillé de prendre toutes les précautions de base avant de s’attaquer à l’un de ses éléments.

Pour en revenir à ces derniers, voici les différents composants que l’on retrouve habituellement sur un circuit électrique :

Le disjoncteur principal

C’est la source qui délivre l’ensemble du courant électrique à la maison. En cas d’intensité trop élevée, il coupe automatiquement le courant pour éviter les incendies. Si cela arrive, déterminez d’abord d’où vient cette intensité trop élevée puis débranchez l’appareil en cause avant de réarmer (remettre en marche) le disjoncteur.

On distingue deux types de disjoncteurs :

  • Le disjoncteur différentiel qui protège l’installation des courts-circuits et les utilisateurs des éventuels risques d’électrocution.
  • Le disjoncteur divisionnaire qui protège chaque circuit spécifique relatif aux différents équipements de la maison. En cas d’anomalie au niveau d’un circuit, le disjoncteur s’y référant coupe automatiquement le courant vers l’appareil en cause sans couper l’ensemble du réseau électrique au sein du logement.

A lire – Guide pour changer un fusible soi-même

Le tableau électrique

Il réunit quelques éléments principaux du réseau à savoir le disjoncteur et le compteur. C’est ce dernier qui va permettre la facturation de l’électricité que vous avez consommée sur une période donnée. On y trouve également différents les sources des circuits spécifiques relatifs aux appareils nécessitant une puissance élevée comme le chauffe-eau, le lave-linge, le four … En gros, le courant électrique que nous utilisons à la maison part de ce tableau.

En cas de tableau électrique ancien, voici comment changer un fusible

La prise de terre

Elle a pour mission d’évacuer l’électricité en surplus (en cas de surchauffe) dans le sol pour protéger l’utilisateur. Cette prise, comme son nom l’indique, est relié à la terre.

Les différents fils électriques

Un circuit électrique se compose de fils de différentes couleurs. Il est important de connaître à quoi se réfère chaque couleur pour ne pas commettre d’impair. Ces fils sont généralement dissimulés dans des gaines qui courent à travers la maison. Certaines d’entre elles sont rattachées à la terre pour évacuer le surplus d’électricité en toute sécurité.

Les prises et les interrupteurs

Ce sont des connecteurs grâce auxquels il est possible de relier les différents appareils au réseau électrique. Les interrupteurs permettent de délivrer du courant jusqu’aux éclairages tandis que les prises électriques permettent d’alimenter les équipements électriques et électroniques. Etant dépourvus de système de sécurité, ils doivent toujours être reliés au disjoncteur.

Les différentes couleurs des fils électriques à retenir

Les différentes couleurs des fils électriques à retenir

Les couleurs peuvent varier légèrement selon qu’il s’agisse d’une installation électrique neuve ou ancienne. Ce point est donc à connaître avant de faire une réparation électrique. Voici les couleurs habituellement retrouvées :

  • Le bleu : on parle de fil neutre. Il sert à répartir le courant à travers la maison. Il porte généralement la lettre N pour neutre. Si l’installation date d’avant 1970, il peut être de couleur rouge.
  • Le rouge : il s’agit du fil phase symbolisé par la lettre L. En France, il peut également être de couleur noire ou marron. Il est le fil conducteur du courant électrique c’est-à-dire le point d’arrivée du courant. Si l’installation date d’avant 1970, il peut être de couleur verte ou jaune.
  • L’orange ou le violet : il indique le fil navette que l’on utilise pour le fonctionnement de va-et-vient ou d’interrupteurs doubles. Il peut prendre la couleur rose sur les anciennes installations.
  • Le noir : c’est un fil pilote qui permet le fonctionnement des différents équipements électriques utilisés à la maison.
  • Le rayé vert et jaune : c’est un fil de terre qui vise à protéger les occupants de la maison de l’électrocution. Sur une installation datant d’avant 1970, il peut être gris ou blanc.

La norme à adopter pour le circuit électrique

Si vous souhaitez remplacer certains éléments défaillants de votre circuit électrique, sachez qu’il y a une norme à respecter : la NFC 15-100 ou norme C 15-100.

Cette dernière impose des règles strictes qui varient toutefois d’une pièce à l’autre de la maison, les besoins et les règles de sécurité étant différents à chaque fois. Elle définit, par exemple :

  • Le nombre de prises avec terre nécessaire dans chaque pièce en fonction de leur surface
  • La mise en place d’un ETEL (Espace Technique Electrique du Logement) c’est-à-dire un emplacement spécifique qui réunira le coupe-circuit central ainsi que les disjoncteurs. D’autres normes doivent être appliquées pour cet espace.

Cette norme a été établie, pour la première fois en 1969, et a connu de nombreuses améliorations. Les dernières modifications apportées datent de 2016. Ses termes visent à garantir le bon fonctionnement du circuit électrique à la maison tout en assurant la sécurité des équipements et des occupants.

Si vous souhaitez réaliser vous-même votre installation électrique, prenez d’abord connaissance de toutes les exigences de cette norme. Attention, si vous ne connaissez que des éléments basiques et que vous souhaitez rénover l’ensemble de l’installation, mieux vaut faire appel à un professionnel pour éviter les accidents graves.

Découvrez les mesures préventives à adopter contre les risques électriques

Dans les deux cas, il faudra contacter le Consuel (Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité) une fois le circuit entièrement en place ou rénové. Cet organisme a pour mission de certifier que l’installation électrique respecte bien les normes en vigueur. Ce n’est qu’après sa validation et après obtention du certificat de conformité que vous pourrez faire appel à un opérateur électrique pour alimenter votre maison en électricité.

Attention à la sécurité

Pour éviter tout accident électrique à la maison, il faut faire preuve de prudence et prendre les précautions nécessaires surtout pour protéger les jeunes enfants. Voici quelques recommandations de base :

  • Installer des cache-prises, car les enfants en bas âge, durant l’exploration de leur environnement, ont tendance à toucher à tout, voire à faire comme les grands. Pour qu’ils ne mettent pas leurs petits doigts dans les prises ou pour éviter qu’ils n’y insèrent divers objets (surtout ceux en métal qui sont conducteurs d’électricité), les cache-prises sont fortement conseillés.
  • Mettre les fils, les rallonges et les multiprises hors de portée des enfants : vous pouvez notamment dissimuler les fils et les câbles derrière un meuble, sous la moquette ou dans un coffrage spécifique pour ne pas attirer leur attention. Si vous voyez des fils usés, remplacez-les au plus vite même s’ils ne sont pas accessibles pas vos enfants.
  • Eviter de surcharger les prises électriques : c’est un geste à éviter absolument même si vous n’avez pas d’enfants à la maison. Pour cause, la surcharge favorise les surchauffes et les risques d’incendie.
  • Débrancher les appareils électriques quand vous ne les utilisez pas permet de prévenir les éventuels risques d’électrocution. Ce conseil est surtout valable dans les pièces d’eau comme la salle de bain et la cuisine. Cela vous fera également économiser de l’électricité. Découvrez comment réaliser l’installation électrique dans la salle de bain
  • Instruire et responsabiliser vos enfants aux bons gestes à adopter : il n’est jamais trop tôt pour apprendre à nos enfants les bons gestes à adopter au quotidien. Parmi les instructions à leur donner, il y a celles concernant les risques d’électrocution. Habituez-les à bien se sécher les mains avant d’utiliser un appareil électrique, à ne pas jouer avec les fils électriques et encore moins à tirer dessus, à débrancher un appareil électrique correctement …

Si vraiment vous avez peur de ne pas vous y prendre correctement avec les réparations électriques à faire à la maison, faites appel à un professionnel. Parmi tous les travaux à faire à la maison, ce sont certainement les seuls avec lesquels on ne peut pas apprendre en essayant vu qu’un essai peut représenter un danger.

One Reply to “Electricité à la maison : ce qu’il faut savoir”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code